Actualités

Fournisseurs de logiciels : développer vos produits liés à nos projets d’informatisation des soins de santé

En tant que fournisseur de logiciels, les produits que vous développez doivent répondre à certaines exigences techniques et réglementaires. Voici des informations utiles à vos développements.

Des problèmes avec l'infrastructure SAN 3PAR perturbent une nouvelle fois les services eHealth belges

La matinée du mercredi 12 septembre, les médecins, pharmaciens et patients belges ont une nouvelle fois fait face à des perturbations de diverses applications eHealth durant une heure et demie. Ces perturbations étaient dues à des ralentissements et à des time-outs dans l'infrastructure de stockage "3PAR 20.000" de la plateforme eHealth. Le fournisseur Hewlett Packard Enterprise (HPE) est intervenu et reconnaît que l'installation ne fonctionnait pas comme il se doit depuis plusieurs semaines déjà.

Ce n'est pas la première fois que l'infrastructure de stockage centrale de HPE pose problème.
Les 7 et 9 août, cette même infrastructure avait déjà occasionné de lourdes perturbations des services eHealth pendant plus de quatorze heures. HPE a entre-temps réalisé plusieurs interventions sur l'installation. Pour la partie touchée, une intervention était encore prévue pour la nuit du samedi 15 septembre.

"Il est totalement inacceptable qu'un composant critique comme notre infrastructure de stockage centrale tombe à nouveau en panne. Si dans ses communications, l'entreprise revendique des disponibilités de 99,9999 %, la réalité chez nous est tout autre.", réagit Frank Robben, administrateur général de la plateforme eHealth.

"HPE doit prendre conscience du fait qu'il en va du bon fonctionnement des soins de santé belges et que la chaîne eHealth n'est aussi forte que son maillon le plus faible. Le fournisseur nous a soumis des actions destinées à améliorer la situation, mais nous constatons une nouvelle fois avec des dizaines de milliers de professionnels de la santé que le résultat laisse clairement à désirer."

"Nous exigeons de HPE une résolution immédiate et définitive de ce problème afin d'éviter qu'une telle situation se reproduise et de regagner la confiance du secteur. Nous partageons les frustrations et la profonde préoccupation des médecins, des pharmaciens et de l'opinion publique. Nous continuerons à assurer les intérêts de la plateforme eHealth de quelque manière que ce soit, techniquement et par des démarches juridiques."

Communiqué de presse - eHealth : Des pannes dans l’environnement central de stockage sont à l’origine de perturbations dans la prestation de service électronique eSanté

Le jeudi 9 août 2018 vers 9 heures, une panne s’est produite dans un composant de l’infrastructure centrale de stockage de notre partenaire informatique. Alors que ce composant, un 3PAR SAN de la firme HPE, était dédoublé, la continuité de la prestation de service a été compromise. Les équipes concernées ont immédiatement réagi en recherchant la cause et en normalisant la situation. Des composants hardware ont été remplacés, en accord avec la firme HPE et les services ont progressivement redémarré. Une procédure Business Continuity a été immédiatement lancée pour le service d’assurabilité, qui est utilisé par les pharmaciens. Les services eHealth ont pu être rétablis après environ une heure.

Vers 12 heures, une nouvelle panne s’est produite dans la même infrastructure de stockage. Des spécialistes du constructeur HPE sont venus sur place pour résoudre le problème en concertation avec leur organisation mondiale de support. Vers 20 heures 30, le fonctionnement des services eHealth était rétabli, de sorte que la situation a pu se normaliser. Ce matin à 9 heures, il a été mis fin à la procédure d’urgence. On attend de la firme HPE qu’elle garantisse que le composant 3PAR SAN, mis en place de manière redondante, ne présente plus de défauts qui puissent compromettre la continuité de la prestation de services.

La Plate-forme eHealth s’excuse pour l’impact que cette panne a occasionné dans le secteur médical et pour ses utilisateurs finaux. Des efforts importants ont déjà été fournis au niveau de l’architecture, des procédures d’urgence et de reprise et des tests réguliers ont été réalisés. Ces mesures sont à présent réévaluées et si possible étendues, afin de réduire le risque d’incidents, l’impact d’incidents éventuels et de diminuer le délai de résolution.

« Les services de l’eSanté doivent être très robustes. Toutes les parties concernées en sont convaincues. C’est pourquoi nous examinons des mesures supplémentaires telles un monitoring end-to-end généralisé de nos services, des procédures de Business Continuity supplémentaires pour d’autres services eHealth et le développement d’une supervision commune. Il faudra aussi considérablement accroître les responsabilités des fournisseurs de composants. Nous regrettons que ceci ait pu se produire et nous en tirons des leçons », conclut Frank Robben, administrateur général de la Plate-forme eHealth.

Vers les anciennes actualités