Si le contenu de ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici Nederlandse versie
eSanté Vers le portail e-Santé
Bannière eSanté

Newsletter e-Santé – N°1

Bienvenue sur la première édition de la nouvelle newsletter e-Santé, la lettre d’information qui vous permettra de mieux connaître les nouveautés, projets et avancées des institutions publiques et de leurs partenaires en matière de santé en ligne.

L’e-Santé est un domaine qui se développe rapidement. Sa croissance est exponentielle, de multiples projets la composent, les intervenants sont nombreux et les applications diverses.

Ainsi, il importe d’assurer la meilleure information possible afin de permettre à chacun d’y participer et d’en bénéficier. C’est la raison pour laquelle un nouveau portail dédié spécifiquement aux services de l’e-Santé a été mis en ligne afin d’offrir à l’ensemble des acteurs des soins de santé (patients, prestataires de soins et institutions) une porte d’entrée coordonnée à l’information disponible en matière d’e-Santé.

Ce portail offre un accès spécifiquement dédié aux patients ainsi qu’un accès dédié aux professionnels de santé. Chaque accès comprenant l’ensemble des informations et applications utiles. Sont également proposés: une rubrique ‘News’ en relation avec les dernières informations e-Santé du terrain, un outil d’inscription à la newsletter e-Santé, une rubrique dédiée au plan d’action e-Santé, un moteur de recherche et une rubrique dédiée aux partenaires.

Bonne lecture !


Projets pilotes sur l’hospitalisation à domicile : la plus-value d’un DPI intégré

La ministre des Affaires sociales et de la Santé publique a lancé, le 25 mai 2016, un appel à projets pilotes sur le thème de l’hospitalisation à domicile. Dans le cadre de ces projets, les patients seront soignés dans leur propre environnement familier, et ce, par différents prestataires de soins. Le dossier patient informatisé peut être un outil utile à l’harmonisation de ces soins interdisciplinaires. Les candidats ont jusqu’à la mi-septembre pour introduire une proposition de projet.

L’appel à projets pilotes concernant l’hospitalisation à domicile s’inscrit dans le cadre plus large de la réforme du financement des hôpitaux et du paysage hospitalier. L’objectif de ces projets est d’examiner quelle serait la meilleure façon d’organiser certains soins qui sont actuellement dispensés au sein des hôpitaux – entre autres dû à un manque d’alternatives – de manière qualitative et efficace, en dehors des murs hospitaliers. Il peut s’agir, par exemple, de l’administration d’antibiotiques par voie intraveineuse.

Dossier informatisé intégré

Chaque projet pilote doit prévoir une collaboration interdisciplinaire intégrée entre différents prestataires de soins. Les projets comprennent nécessairement une collaboration avec au moins un hôpital au sein duquel est prévue une expertise aussi bien médicale qu’infirmière. Concrètement, il peut donc s’agir d’une collaboration entre un hôpital et, par exemple, des infirmiers à domicile et/ou des spécialistes, des médecins généralistes, des kinésithérapeutes, des pharmaciens, etc.

Afin de garantir les meilleurs soins et traitements aux patients, une bonne et étroite collaboration entre professionnels des soins de santé est d’une importance cruciale. Le dossier patient informatisé peut y contribuer : l’échange électronique de données permet notamment aux prestataires de s’informer mutuellement au sujet des données médicales pertinentes relatives aux patients, des besoins spécifiques d’un patient, des soins déjà dispensés, etc.

Introduction d’une proposition de projet : infos pratiques ?

Les candidats intéressés sont invités à introduire leurs propositions de projet jusqu’au 16 septembre 2016 inclus, par e-mail à hospfin-pilot@minsoc.fed.be. Vous trouverez plus de détails concernant les conditions auxquelles les projets soumis doivent répondre via ce lien.

Pour plus de détails concernant cet appel ainsi que pour des informations générales sur la réforme du paysage hospitalier et du financement des hôpitaux, n’hésitez pas à consulter les sites web du SPF Santé publique et de l’INAMI.


Formation des professionnels de soins à l’e-Santé

Dans le cadre de l’action 12 du Plan d’action 2013-2018 ‘Intégrer la santé en ligne dans la formation’ l’INAMI s’était engagé à mettre sur pied, en 2015, des formations pratiques qui devaient permettre de familiariser un maximum de médecins aux services e-santé.

Au cours du second semestre 2015, le Comité de l’assurance de l’INAMI a conclu une convention avec chaque entité fédérée afin de mettre en œuvre ces formations. La plupart des projets sont en cours et certains sont déjà clôturés. De nombreux prestataires de soins ont d’ores et déjà exprimé leur satisfaction et leur intérêt pour les sujets exposés.

Dans le cadre d'un cofinancement avec les entités fédérées, la Ministre de la santé publique s’est engagée pour le fédéral à réserver de nouveau un million d’euros du budget de l’INAMI, afin d’offrir un plus large éventail de formations aux divers professionnels de la santé.

La priorité sera donnée aux formations liées au module II (Organiser des formations et des cours concernant la procédure d’identification via eID, l’installation des certificats eHealth et l’utilisation des divers systèmes e-Santé au sein du DMI) et au module III (Organiser des formations et des cours concernant l’utilisation efficace du DMI afin de soutenir et d’optimaliser les soins de santé aux patients)

Pour de plus amples informations :

Participez au comptage des morsures de tiques via TiquesNet

La période estivale est le moment idéal pour attirer votre attention sur l’importance de se protéger des morsures de tiques et par la même occasion de vous encourager à participer au comptage des morsures de tiques chez l’homme en Belgique via le site TiquesNet.be.

TiquesNet est un projet de l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) dont le but est de mesurer:

  • combien de personnes sont mordues par des tiques;
  • dans quelles régions les morsures de tiques sont les plus fréquentes;
  • combien de personnes consultent un médecin après une morsure.

En recueillant ces données, une cartographie plus précise pourra être fournie sur la période et les zones d’activité des tiques en Belgique, ce qui permettra aux personnes potentiellement exposées aux morsures de tiques de prendre les mesures de prévention adaptées.

eSanté