Nouveautés Mai, 2018

Mai, 2018

Prescription électronique de médicaments : Sur les rails et bien lancée, mais pas encore obligatoire au 1er juin 2018

Fin avril 2018, environ 15.000 prescripteurs avaient déjà exploité la possibilité de prescrire électroniquement, ce qui représente pas moins de 3,5 millions de prescriptions. Une évolution positive donc. 
En décembre 2017, le Comité de l’assurance avait donné le feu vert pour rendre obligatoire la prescription électronique de médicaments aux patients en ambulatoire à partir du 1er juin 2018 (sauf pour les visites à domicile et certaines tranches d’âges de prescripteurs). Comme la procédure qui rendra obligatoire cette prescription électronique de médicaments est toujours en cours, prescrire électroniquement ne sera pas encore obligatoire au 1er juin 2018. 
Néanmoins, l'INAMI recommande vivement aux prescripteurs de commencer à prescrire électroniquement les médicaments à partir du 1er juin 2018 pour que cette évolution positive puisse continuer.

Plus d'infos

RGPD - Quels changements pour le Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé ?

Suite à l’entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD) le 25 mai 2018, le Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé est aboli et est transformé en Comité de sécurité de l’information. Toutefois, le Comité sectoriel reste fonctionnel jusqu’à ce que la loi instituant le comité de sécurité de l’information ait été votée et que ses membres soient nommés. Après le 24 mai, le Comité sectoriel, et ensuite le Comité de sécurité de l’information, maintient les compétences qui n’ont pas été transférées à l’Autorité de protection des données. Il s’agit notamment des délibérations relatives aux communications de données à caractère personnel. Ce sera l’Autorité de protection des données qui se chargera de traiter les plaintes et de rendre des avis.

Un portail fédéral unique pour toutes vos données de santé

L’accès aux données relatives à votre santé devra désormais être assuré par Masanté. Ce nouveau portail en ligne donnera un aperçu de toutes les données de santé – médicales, mais aussi administratives – qui sont disponibles par voie électronique pour chaque citoyen. Plus d'infos.